Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 janvier 2008

UNE BONNE CLAQUE AUX IDEES REçUES.

 

bf2d63ed5d305958e1295a776022011d.jpg

Un voisin d'Emma est originaire de Tunisie, il a monté une petite boite de maçonnerie. Depuis 6 ans que je le croise, il boite méchament.

Alors même que j'entends par ci par là, des gens de mon coin répétant à l'envie des: "Putaing, "ils" en profitent de la CMU, de la SÉCU, des allocs, "ils" font soigner des "parents" à leur place, parce qu'"ils" se ressemblent tous."

Ces derniers jours, il ne pouvait pratiquement plus monter les escaliers qui le mènent au troisième étage.

Finalement, hier il est parti aux Urgences en ambulance, il était à deux doigts de la gangrène. Jusqu'à hier, il préférait aller se faire soigner en Tunisie par la médecine locale, marabout...

En 6 ans il n'a pas couté un euro à notre SÉCU et il s'est ruiné en voyage bateau.

mercredi, 05 décembre 2007

PUTAING, C'EST LE RETOUR DE PÉTAING !

Oh Marius, ce mating à Saint-Maximing (et ailleurs dans le coing) en lisant Var Mating, les pékings se sont dit : Putaing, cé le retour de Pétaing !

Plus sinistrement, "La police varoise recrute des "indics citoyens", le titre s'étale en gras à la une de Var Matin, le mercredi 5 décembre 2007. La suite en page trois :  [... Après une expérimentation menée dans une grande métropole (? laquelle ?) puis récemment, en région parisienne dans le cadre des émeutes dans les banlieues, le Var s'apprête à devenir l'un des tout premiers départements à mettre en place un système élaboré par la direction centrale de la sécurité publique.]

Faut savoir, que dans ce même département, on compte déjà le plus grand nombre de militaires au mètre carré de France (le littoral, la rade de Toulon, le camp de Canjuers), on devrait se sentir en sécurité.

En bref, fin 2007, un serveur (pas un barman) sera installé au commissariat central de Toulon, il sera exclusivement au service des particuliers qui pourront ainsi balancer les crimes et délits qu'ils constateront. Possibilité de joindre photo, vidéo...


Le rédacteur, de l'article, termine en parlant "du risque d'appel à la délation que constitue ce système tout en reconnaissant que le principe n'est pas franchement nouveau"... En effet, le risque est loin d'être nul.

D'autant qu'aujourd'hui, grâce à la technologie, c'est de son fauteuil, bien au chaud dans ses charantaises, sans être obligé de raser les murs pour porter la lettre à la Poste, que l'on peut balancer ceux qu'on n’aime pas.


Que le Var soit l'un des premiers à tester ce magnifique système (qui doit faire bander les restes poudreux de Laval) n'a aucun rapport avec le fait que ce département offre en (mon)général 30% de ces voix au FN.

 


 
°  °
° 
 
Finalement, devant le tollé général, ce projet a été suspendu une dizaine de jours plus tard. Pas annulé, juste suspendu! Pour les frustrés il reste toujours les vieilles méthodes qui ont fait leur preuve durant la période 40-45.
 
°
°  °
 

samedi, 15 septembre 2007

Y'A PLUS DE TABOU, tourloutoutou...

OU,
LA LISTE DE MARIANI.
 
b41046882050710e7253d97abddc291b.jpg

Y a plus de tabou, qu'ils disent, les Lagrange, Mariani et Cie. Alors, je me lance.


Quelques idées pour Mariani:
1) Interdire la baignoire à certains immigrés, vous voyez ce que je veux dire... Des wc à la turque et s'est tout. Et puis merde, pardon zut, wc turc pour tous les étrangers !!

2) Etabir, au frais des cons de la République, le fichage adn de tous les héritiers fortunés des collabos bons français de 40/45, des fils & petits-fils d'entrepreneurs bien français, de ceux qui se levaient tôt pour dénoncer, non non pour s'enrichir.
Cette magnifique liste établie (on pourrait la nommer : La liste de Mariani), les crs et la police, dignes descendances elles aussi, raccompagneraient tout les autres habitants hors de France. C'est à dire cette progéniture nauséabonde de communards, des gauchos de merde; allez raoust, en Afrique et à la nage..

C'est une idée en l'air, rien ne nous empêche d'y réfléchir; osons, c'est comme ça qu'on nous reconnait.

Comme moi, aidez votre Maître et ses valets, non non,ses collabo rateurs, proposez des idées, y a plus de tabou...Et, peut-être un jour, vous serez Conseiller Municipal d'une ville FN et zut, d'une mairie UMP du Sud.

samedi, 25 août 2007

La liste d'Hortefeux

    J'ai peu de lecteur donc très, très peu de commentaires et peu de chance d'avoir un troll. Tant mieux, vu la teneur du dernier signé zaza napoli avec un lien bidon.

    "pourquoi ça vous plait tous ces zoulous qui vous coupent la gorge pour un peu de sous pour s'acheter de la came ?
vous n'etes pas objectifs vous les bobos."


    2680b5df25102281c57504e583ee13b7.jpgDonc, ils étaient 30 000 à se présenter dans les préfectures, on se souvient des files d'attente sur les trottoirs. Ils y croyaient, un enfant scolarisé, un toit et d'autres justificatifs. Ils voulaient juste vivre et travailler en France. Eventuellement, envoyer de l'argent au pays afin d'aider la famille à survivre.

    Des tas de pays européens, Italie, Espagne, U.K., Allemagne régularisent par centaines de milliers mais vous [les, maudits soient-ils, fameux 53% (ex-FN + ex-RPR + ex-UDF, gouroutisés par un agité aux goûts musicaux à chier)] n'en voulez pas des étrangers, vous n'aimez pas ça les étrangers.
Alors, NS a donné un chiffre, 6 000 pas plus, c'est comme ça; pourquoi pas 5 000 ou 7 000 ? On ne le saura jamais. Finalement, pratiquement 7 000 ont été rayés de la liste d'Hortefeux.

    Maintenant, il en reste 23 000 qui ont donné leur adresse et celle de l'école où est scolarisé leur gosse. Un demi-hongrois marié à une demie espagnole décide la chasse à l'étranger, il a décidé de leur pourrir la vie ; s'endormir tous les soirs dans l'angoisse d'être réveillé avec fracas et d'être viré, c'est pas supportable. C'est même insupportable pour une minorité de français de savoir que cela se passe dans leur pays.

    Non, je n'apprécie guère "tous ces zoulous qui vous coupent la gorge pour un peu de sous pour s'acheter de la came". D'abord, s'il y en avait autant je serais au courant. D'autre part, les toxicos violents sont énormément moins nombreux qu'à l'époque précédant l'usage des substituts opiacés. Il en résulte moins d'agressions et moins de décès. Maintenant, si vous rêvez d'une société sans aucune violence, faut quitter ce monde.

    Pour finir, zaza napoli, votre pseudo d'essence italienne, indique peut-être vos origines et alors, rappelez-vous donc la vague d'immigration de ce peuple, il y avait tous les corps de métiers et, en prime, la Mafia, les égorgeurs sont des rigolos à côté.

    Autre chose, je suis r'miste de province, pas bobo. Mon grand-père, en 1939, pourchassé par les fachos de Mussolini est venu se réfugier en France. Déjà, chef d'équipe, il avait des nord-africains sous ses ordres quand il participait à la construction des grands barrages alpins ; ces hommes avaient rarement le niveau requis pour les postes à responsabilités, la puissance colonisatrice qu'était la France ne s'était pas trop investie dans ce secteur. Quand il y avait des accidents de travail mortels, c'était sur eux que ça tombait. Mais, je m'égare... ah oui, les zoulous égorgeurs...

 

    Ps: dans le billet précédant, j'avais une pensée pour un supposé fonctionnaire chargé d'établir au jour le jour, la liste des expulsés. J'ai une idée pour l'aider, suffit de tracer 23 000 petits traits sur un mur et de barrer au fur et à mesure. C'est pas formidable ça ?

jeudi, 23 août 2007

Pitoyable Comptabilité.

5eab2276bd0a8cf6a6ad8c52db15a96b.jpgLe ministre de l'Immigration, Brice Hortefeux, a exhorté mardi les forces de l'ordre à "augmenter de façon significative le nombre d'interpellations d'étrangers en situation irrégulière."

Il a expliqué être "légèrement en dessous", de l'objectif 2007 de 25.000 reconduites à la frontière d'étrangers en situation irrégulière. "C'est pour cela qu'il faut redoubler d'efforts pour interpeller les personnes en situation irrégulière", a-t-il dit.

Pourquoi ne retire t'il pas ceux à qui il est allé rendre hommage, 25 000 - (18) ? Moins Yvan et ses parents... (3)

Je me dis qu'il y a un fonctionnaire en France qui s'occupe de cette comptabilité, ça me fait penser aux années 40, aux bourreaux d'antan. La liste d'Hortefeux.

 

Pendant ce temps, on fait du spectacle, interviews du père d'Énis dans les médias, au diable la prévention de l'enfant dont on donne l'identité à tout le pays. NS s'en mêle, il fait tourner sa boutique au fait divers, le peuple de "53%" est ravi ; bientôt, le retour de la peine de mort, c'est tentant. Pour le poste de bourreau, ils se battront au portillon, peut-être NS s'appropriera le poste.

mardi, 19 juin 2007

Larme de Sarko ou de croco ?

 

Il faut m'aider, la larme dont je veux vous parler a jailli à l'extrémité externe de son oeil, d'où le mouvement des doigts pour l'essuyer (voir petit dessin a)

7f82c8137bb14f614c93b377ce376533.jpg
Cette larme m'a interrogé, car je pleure moi-même et assez souvent ; avec l'expérience du temps, j'ai constaté que mes larmes coulaient systématiquement vers le bas donc vers mon nez (voir petit dessin b).

 

e2afcc475ae905d39d2e1b2b551a4aa1.jpg

Cette note est donc un appel en direction d'un(e) éventuel(le) expert(e) de la lacrymalogie, qui se serait égaré(e) sur mon blog(e) et qui pourrait gommer ce doute qui me ronge.

Sinon, je vais être obligé de faire moi-même le boulot, dans le genre, taper sur (beaucoup) plus petit que moi et prendre des notes lorsqu'il pleurnichera. Merci pour lui, de ne point tarder à éclairer ma lanterne.

Bon, dans le cas ou aucun expert ne se manifeste, j'accepte (et je ne suis pas obligé) les témoignages de la jolie jeunesse de notre beau pays qui s'est fait disperser au lacrymogène par les non moins magnifiques forces de l'Ordre pas juste du même. Tous ensemble, tous.

Ainsi, si vous avez pleuré et si vous pleurez toujours, répondez à ma question : de quel côté vos larmes se sont-elles écoulées ?

 

lundi, 11 juin 2007

Pays de con ??

Il y a quelques années, on disait qu'on avait "La Droite la plus con du monde". Cette année 2007, on a entendu beaucoup de connaisseurs répéter qu'on avait "la Gauche la plus con du monde ! ". L'extrême-droite s'étant diluée dans NS et les extrêmes-gauches ayant été flouées par la connerie l'égo de leurs dirigeants, on peut dire que la France est devenu un pays où le con est largement représenté.

 

A Toulon et dans dans le Var en général, ceux de gauches qui gardaient leurs voix pour le deuxième tour l'ont profond dans le fion. De deuxième tour il n'y aura point pour eux, les septs circonscriptions ont élu au premier tour autant de députés de l'UMP (sauf pour 1 à qui il manque 5 % et le FN fait 5,4 % au même endroit). Venez nombreux touristes, bronzer en sécurité.

 

Et comme vous avez été de bons votants, vous aurez droit à plein de feux d'artifice, parfumés à l'ambre solaire et sillonnés par moult force de l'ordre, au bel uniforme si réconfortant.

 

La même chose en mieux écrit. 

mercredi, 28 mars 2007

Nouvelles de la France d'en bas, à droite.

Le 10/01/2007, l'institut CSA à sondé 500 Toulonnais (sur 180 000 habitants) sur les présidentielles de 2007. Sondage réalisé d’après la méthode des quotas et que l’on peut trouver en totalité sur la page http://www.csa-fr.com/dataset/data2007/opi20070107a-intentions-de-vote-a-l-election-presidentielle-de-2007-en-region-paca.htm.

J’en ai tiré deux situations. Si au deuxième tour, on a Sarko contre Le Peno, l’un ferait 79% et l’autre 21%. Même proportion qu'à la dernière présidentielle, tellement traumatisante. Avec 27% d’abstention.

Dans le cas où Ségo se retrouve face au Le Peno, les chiffres sont 57% contre 43%. Comme les sondeurs le précisent, ces chiffres sont précis à 3 ou 4 points près. Ça veut dire que, grosso modo, 50% des Toulonnais voteraient pour Le Peno.

Toulon, ville libérée en 45 par une armée constituée de Nord-Africains, d’Africains, de Guyanais, d’Indonésiens…, a été la seule grande ville à élire un maire FN (1995-2001), le résultat a été pathétique (voir le site de la ldh de Toulon : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article52


Apparemment, ça ne leur a pas servi de leçon, ils ont aimé, ils veulent du rab. J’en croise plein des gens qui ont le cerveau gangrené par les idées si simples de Le Pen. Des petits commerçants, des plus gros, des prolos, des retraités, des pauvres, des clodos, etc.… Et même, je dialogue avec certains, mais jamais ils n’oublient de stigmatiser le « gris » à un moment où un autre de la discussion ; en général, je la clos et me tire illico.

Quand j’en vois, de loin, deux ou trois du quartier qui papotent longuement, je me pose des questions sur leur sujet du jour. Oui, je sais, j’ai du temps à perdre, mais c’est parce que je suis r’miste. Pour moi, le temps ce n’est pas de l’argent.

« Hein, hein ? Tu crois pas qu’il y en a trop ? Non, hein ? Ils passent toujours devant nous ? Ma femme, elle a été dans le coma durant 4 jours, ils l’ont sortie des soins intensifs et ils l’ont ramenée directement à la maison. Elle avait droit à une maison de repos, mais il y avait plus de place. Les « gris », ils ont tout et nous on a rien ! »

C’est un voisin, un brave type, comme on dit, peuchère. Pour lui, tout est de la faute aux « gris » (avant c’était les « melons »). Il est invalide depuis une opération ratée (AAH), sa femme n’a pas été gâtée (AAH), ils ont quatre gosses, le malheur s’est acharné sur eux, ils vivent du RMI et d’aides diverses, et à qui ils s’en prennent ? Aux « gris » !

medium_fraternite.JPG C’est du domaine de l’irrationnel, comme un lavage de cerveau, comme gouroutisé. Ils vont chercher de l’aide alimentaire chez «Solidarité Française», entre franchouillards pauvres et doivent lire les pub et revues du FN qui traînent là. Cinq voix pour Le Pen, car une mineure dans la famille. Tous les jours, je passe devant chez eux et quand il est à la fenêtre, je lui dis bonjour.

 

Croyez-le ou pas, et bien je le plains, je ne devrais pas, ils votent Le Pen, je sais. Mais, comment peut-il imaginer qu’un immigré veuille lui prendre sa place ? Qui voudrait de sa place ?

vendredi, 29 décembre 2006

Sale con, va.

En ce moment où l'on décerne des tas de titres (fin décembre, pour ceux qui liront ce mot en avril) je me décerne celui de l'homme le plus nul de l'année de mon quartier et pourtant il y a de la concurrence.

J'ai des tas de raisons personnelles de m'octroyer cette charge, mais il m'est arrivé deux micro-aventures dans la même journée qui me confortent sur la justesse de cette distinction. R'miste nullatre que je suis, je ne tomberai jamais sur une fée et il ne m'arrive que des rencontres de "merdes", 1000 excuses pour ma trivialité.

Il était midi, je rentrais à pied, une baguette doublement étêtée en main, un trottoir, une ruelle en sens unique que je remontais à contresens de celui des voitures, le décor est planté. Une fourgonnette s'arrête à ma hauteur, le chauffeur me hèle, je m'approche, il ouvre la bouche, un coup de Klaxon couvre ses paroles. Il provient de l'auto derrière le fourgon, une Golf noire à vitre teintée.


Je me retourne pour dire au klaxonneur, que ce n'est qu'une demande de renseignement que ça va pas durer.
Le chauffeur-livreur me demande où est l'école maternelle. Je veux lui indiquer qu'elle se trouve juste au bout de la rue dans laquelle on se trouve. Mais il n'entend rien parce que l'autre derrière klaxonne de toutes ses forces.


Je crie : "Oh, deux secondes s'il vous plaît!".
J'entends une porte qui claque et un mec qui hurle en s'approchant, "je vais te casser la tête si tu ne te tires pas". Il me tutoie et me menace comme le ferait le premier flic venu lors d'une banale garde à vue.


Je à lui : Il demande simplement où est l'école?
Lui à moi : Ta gueule, je suis pressé moi.
Je à lui : Il demande juste ou se trouve l'école. Et puis, pourquoi vous me tutoyez, on se connaît?


Sa copine hurle dans la voiture: "Viens on s'en va, il a rien fait..."  La prochaine baffe sera pour elle. En attendant, il continue son cinéma. Sur son pare-brise est collé un autocollant, Sapeur pompier.

Il avance menaçant, je ne bouge pas, je reste stoïque, je ne sais pas pourquoi. Je ne vais pas partir lâchement en courant, je l'affronte. La trentaine, les cheveux ras, des muscles un peu partout, on appelle ça un "mocot" en patois toulonnais.

Lui à moi :Je vais te massacrer!  

Le fourgon reprend sa route.

Lui à moi : T'as de la chance.

Je à lui : Connard!

Sa femme à lui : laisse-le.. Hiiiiiiiiii

Lui à moi : T'as vraiment de la chance et il rentre dans sa Golf noire à vitre teintée et démarre en trombe.


Il fait 50 mètres, je me retourne, faisant semblant de mémoriser son numéro de plaque (afin de l'impressioner, quoique?), il stoppe et enclenche la marche arrière. J'imprime les trois lettres de sa plaque et je repars. Il freine et repart dans le bon sens. Vite, je m'arrête et regarde encore dans sa direction. Il stoppe à nouveau, je vois ces feux de recul qui s'éclairent, c'est vraiment un mec lamentable.

 

Il faut voter, Inscrivez-vous, je vois et j'entends ces conseils de partout et sur l'affiche dans cette rue, ça vote pour qui ce genre de mec? Est-ce vraiment important qu'un mec pareil vote? Est-ce vraiment une avancée pour la démocratie?

mercredi, 20 septembre 2006

K.K.K. Mais que faisait le CSA ?

Quant à la TV — ou à la radio —  un présentateur ou un participant cite une marque, il est illico rappelé à l'ordre par la CSA.
Alors, comment se fait-il que personne n'ait bronché lorsque notre ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy, a fait une publicité carrément mondiale à un fabricant de nettoyeurs haute pression ?
Parce qu'il s'agit d'une marque utilisée comme nom commun (wikipedia) ? Il aurait pu utiliser le vrai terme, nettoyeur haute pression. Est-ce que les actions de cette marque (dont la première lettre est "K") ont fluctué ?

Il a parlé aussi de régler le sort des sans-papiers au cas par cas. Cas par cas, c'est le nom d'un fabricant de portes et de fenêtres, mais ça ne s'écrit pas comme ça, il y a deux "K" dans ce nom là.


Mais tout cela est bien logique, nettoyer au nettoyeur haute pression et renvoyer tout le tas par les portes et les fenêtres... ça fait penser au K.K.K.