Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 octobre 2006

Permis, de dire des conneries, à points.

medium_World_Trade_Center.jpg

Mardi 2/10/06, j'entends une info sur la 2 comme quoi un turc détournerait un avion pour montrer qu'il n'était pas d'accord sur la venue du pape dans son pays.

Diantre, c'est grave pour les musulmans qui pratiquent en paix, que je me dis.  Je pense à NY 2001. C'est sûr, ça doit-être un extrémiste, il fait du mal à ses congénères modérés. Et, surtout en ce moment... s'il avait pu attendre jusqu'après les présidentielles Françaises, ce con. Dans tous les cas, des millions de gens ont vu l'info et l'ont enregistrée, sans qu'ils ne fassent tous la même analyse que moi.


Mercredi 13 heures sur la 2, la souriante présentatrice nous apprend que le détourneur n'était qu'un déserteur, il ne voulait pas faire son service militaire. Il souffrirait de troubles psy que ça m'étonnerait pas.

Ils sont définitivement graves ces journalistes. Pourquoi n'ont-ils pas un permis à point ces gens-là ? Quand ils les ont tous perdus, il font un stage de formation, ils retravaillent les bases, la déontologie.

 

medium_WTC_after.2.jpg

 

Tu en penses quoi, toi, ami lecteur que je connais?

Quand on sait pas, on la ferme ! Et, ouais.