Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 janvier 2007

la boîte en carton

Il y a deux ans, j'étais assis face à une employée de la Sécu, afin de régler un problème anodin. Tout se passait bien, j'avais les papiers qu'elle me réclamait, elle s'est absentée pour photocopier tout ça.

À ma droite, sur une autre chaise, il y avait un vieil ouvrier agricole arabe, qui avait fait 20 km en bus pour arriver ici. Ce n'était pas la première fois qu'il venait. J'ai entendu tous ces renseignements malgré moi, impossible de fermer les oreilles. À ses pieds, il y avait un carton rempli de papiers,  tous bien classés verticalement.

Chaque fois que l'employée de la Sécu lui réclamait un imprimé, il disait oui d'un hochement de tête : il se baissait et au bout d'un moment, plus ou moins long, il se relevait et souriait en lui tendant le papier demandé. Ce mouvement se répéta six fois.
Je ne sais si c'était dû à mon imagination ou à mon état d'esprit du moment, mais j'avais l'impression que ça irritait la fonctionnaire, maussade ce jour-là, de ne pouvoir coincer le petit vieux, il avait tous les papiers cette fois. Son visage à lui reflétait le bonheur.

Dehors, il m'expliqua que chaque fois on lui réclamait un document qu'il n'avait pas ; mais que ce temps était révolu, sa vie était dans cette boîte, elle l'accompagnait dans tous les bureaux.

Commentaires

Jolie note, simple, sensible, inquiétante...

Écrit par : Rose | mercredi, 31 janvier 2007

joli commentaire, simple et sensible.
Ravi de votre visite Rose.

Écrit par : areuh | jeudi, 01 février 2007

C'est vrai que c'est triste en fait... J'aime votre façon de raconter.

Écrit par : Lafaby | mardi, 20 février 2007

"que ça irritait la fonctionnaire, maussade"
A la sécu personne n'est fonctionnaire, c'est une convention collective donc salarié de droit privé. Mais mission de service public. Qui fonctionne sur du déclaratif des assurés, mais de temps en temps faut bien matérialiser ce déclaratif d'où les papiers.
Voilà. Quant à l'analyse de l'humeur de la salariée......
Bourguignon

Écrit par : Bourguignon | mardi, 20 février 2007

hé hé, c'est exactement le genre de comportement que j'espère que le grand black du billet suivant aura adopté avec l'énooooorme conne !

Écrit par : Déclik | dimanche, 25 février 2007

@bourguignon
merci des précisions, mais ce n'était pas un billet contre-fonctionnaire. Juste une scène, un instantané ou T. Autrement, j'espère que vous ne postez pas des commentaires critiques à tous les bloggeurs qui vous exaspèrent, ça doit prendre du temps?

Écrit par : areuh | lundi, 26 février 2007

@Déclik,
j'aurais payé pour voir la suite dans le bureau... (dans la note Erreur sur la personne)

Écrit par : areuh | lundi, 26 février 2007

Adorable, ton histoire (et tant pis pour les maussades ergoteurs).
Ca me rappelle un temps où la sécu du 93 me réclamait pour m'inscrire un certificat de radiation de la sécu de l'Isère, tandis que la sécu de l'Isère se tuait à me dire qu'elle m'enverrait ça dès qu'elle aurait mon certificat d'inscription dans le 93.
Aaaah, il aurait fait quoi, là, ton pti vieux malicieux?

A la même époque, "ils" (pas les mêmes) ont perdu mon dossier APL (six mois de retard et pendant ce temps là les HLM n'avaient pas perdu mon dossier de locataire).

Mon congé maternité a failli me passer sous le nez à cause d'une employée mal informée, et j'ai quand même fini par leur faire cadeau de la dernière quinzaine, de guerre lasse.

Écrit par : mc | lundi, 05 mars 2007

@mc:
j'espère que tes problèmes avec "qui tu sais" (n'heurtons point les ergoteurs de passage) font parti du passé.
Moi, depuis, je range toute ma paperasse adm. dans un... carton, au cas ou...
Merci de ta visite.

Écrit par : areuh | lundi, 05 mars 2007

Oui oui, c'est très passé, le gamin du congé maternité a fêté ses 20 ans ya pas longtemps.
Je regrette pas cette période, j'ai appris plein de choses.
Que j'ai toujours pas oubliées.

Écrit par : mc | lundi, 05 mars 2007

Les commentaires sont fermés.